César 2017: La parodie hilarante de Paul Taylor, l’humoriste anglais qui se moque de la France

0

VIDÉO – Deux jours après la cérémonie, une vidéo du comique britannique décortique les mécanismes de ce rituel 100% français. Avec, en invité surprise, l’animateur et cinéaste Antoine de Caunes.

Avez-vous déjà entendu parler de Paul Taylor? Ce jeune britannique expert en Frenchbashing connait un succès grandissant avec de petites vidéos dans lesquelles il dézingue nos travers et petites habitudes. Grèves à répétition, fainéantise au travail, goût immodéré pour le vin et les inventions culinaires douteuses…Dans What The Fuck France, chacun des clichés associés à la culture française est passé au filtre de son humour féroce et déjanté.

Cette fois, Paul Taylor s’est penché sur l’une de nos plus illustres spécialités locales: la cérémonie des César. En trois points, comme à son habitude, l’humoriste décortique les petites bizarreries de la grande fête annuelle du cinéma français. En commençant par son nom. Pourquoi «César»,? s’interroge Paul Taylor. Une référence à l’empereur? Une allusion gastronomique à la salade César? Que nenni, répond Antoine de Caunes. C’est un hommage à un «obscur» sculpteur marseillais, créateur de la statuette remise aux lauréats, explique celui qui aura tout de même présenté neuf fois les César.

Une cérémonie plus longue que Star Wars

Soit, concède l’humoriste. Passe encore pour le nom, mais comment justifier la durée (interminable) de la cérémonie? . «Votre cérémonie dure plus longtemps que la saga Star Wars, et vous n’avez même pas Yoda!» s’exclame Paul Taylor, excédé. L’humoriste énumère ensuite les différents critères qui maximisent les chances d’obtenir une récompense. Selon lui, le film récompensé se doit d’être un drame, évidemment centré sur une histoire d’amour, avec plusieurs problématiques sociales en toile de fond. Faites le durer plus de deux heures, ajoute Paul Taylor, choisissez si possible un acteur de plus de 35 ans et un réalisateur inconnu. Ajoutez-y un faible succès public (moins de trois millions de personnes ayant vu le film), et vous obtenez la recette du succès!

Pendant un peu plus de trois minutes, les remarques de ce genre s’enchaînent, toujours pertinentes, et souvent très drôles. Soulignons cependant que le sacre de Elle , le dernier long-métrage de Paul Verhoeven, lors de la 42e cérémonie des César, invalide la théorie de l’humoriste….Sans rancune, Paul!

La source Elena Scappaticci
commentaires
Loading...